L’emballage de A à Z

emballage-A-Z-termes-THIMM.jpg

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

A

Accessoire d’emballage 

Avec le conditionnement, les accessoires d’emballage forment l’emballage, par ex. du ruban adhésif (DIN 55405). 

B

Boîtes à fond semi-automatique

Une boîte à fond semi-automatique désigne une boîte pliante avec un fond à assembler dans lequel les languettes s’accrochent les unes aux autres, créant ainsi un effet de fermeture automatique. Différentes variantes de boîtes à fond semi-automatique sont définies dans FEFCO 0215 – 0217.
 

Box-Compression-Test (BCT)/résistance à la compression (DIN ISO 55440-1)

Le Box-Compression-Test (test d’écrasement de boîte) est une méthode de mesure de la résistance des emballages. Cette valeur de résistance d’écrasement ou « box compression » indique la force en kilonewtons que peut subir l’emballage avant de se déformer. Dans le laboratoire de test, la valeur BCT (box compression test) est déterminée grâce à un banc d’essai de traction et de pression ou une machine d’essais mécaniques universelle. Voir aussi la page d’information « tests d’emballage ».
 

BRC-IoP 

La norme BRC-IoP Packaging Standard dédiée aux emballages et matériaux d’emballage est une norme internationale d’assurance qualité des matériaux d’emballage, qui vise à garantir la sécurité sanitaire et l’hygiène dans l’industrie de l’emballage. Elle porte notamment sur le secteur alimentaire et a été élaborée par le British Retail Consortium (BRC) et l’Institute of Packaging (IoP) conformément à la directive (CE) 2023/2006.

C

Caisse à rabats/boîte pliante

Les boîtes pliantes sont constituées d’une seule pièce. Les bords de la boîte sont reliés à l’aide de bandes gommées, d’agrafes ou de pattes collées au côté correspondant. Les rabats supérieurs et du fond permettent ensuite de fermer la boîte pliante (caisse à rabats). 
 

Caisses télescopiques (FEFCO 03)

Il s’agit d’un emballage composé d’un fond et d’un couvercle, le couvercle ayant des dimensions légèrement plus grandes, de sorte qu’il peut se glisser sur le fond. Il existe différents types d’emballages FEFCO standard, dont le couvercle est soit de la même hauteur que le fond, soit d’une hauteur raccourcie.  
 

Calage (matériau de) rembourrage

Le calage/les matériaux de rembourrage protègent un bien fragile dans l’emballage de transport contre les influences extérieures (par ex. : chocs, variations de température, glissement ou rayures). Le calage peut prendre la forme de papier, de film bulle ou de particules de calage. 
 

Carton

Matériau plat, principalement constitué de fibres végétales, formé par l’assèchement d’une pâte de matières fibreuses sur une toile. Le carton a un poids par rapport à la surface compris entre 150 et 600 g/m².
 

Carton compact

Matériau plat, principalement constitué de fibres végétales, formé par l’assèchement d’une pâte de matières fibreuses sur une toile. Le carton compact a un poids par rapport à la surface supérieur à 220 g/m².
 

Carton ondulé

Le carton ondulé est un matériau d’emballage constitué d’une ou plusieurs feuilles ondulées. Ces feuilles ondulées sont collées sur leurs faces inférieure et supérieure à du papier de couverture. Voir aussi la page d’information « Carton ondulé ».
 

Carton ondulé à multiples cannelures

Composé de deux ou plusieurs couches de papier ondulé (cannelure), collées entre elles par l’intermédiaire d’une couche de papier ou carton (médiane) et dont les surfaces extérieures sont également collées chacune sur une couche de papier ou carton (couverture intérieure ou extérieure). Voir aussi la page d’information « Carton ondulé ».
 

Carton ondulé ESD (electrostatic discharge)

Le carton ondulé ESD protège les composants électroniques et les équipements électriques sensibles contre les décharges électrostatiques. Le carton ondulé ESD spécial permet d’éviter à la fois une charge et une décharge rapide.
 

Carton ondulé résistant à l’humidité

Le carton ondulé résistant à l’humidité s’obtient lorsque le carton ondulé ordinaire est optimisé par l’utilisation ciblée d’additifs (par ex. des résines synthétiques, des enduits), de sorte que sa résistance mécanique reste stable, même en cas d’humidité.
 

Carton ondulé simple cannelure

Le carton ondulé simple cannelure est composé d’une feuille de papier ondulé collée entre deux feuilles de papier ou carton (couverture extérieure et intérieure). Voir aussi la page d’information « Carton ondulé ».
 

Carton ondulé simple face

Carton ondulé avec une seule couverture, de sorte que la cannelure est visible d’un côté. Voir aussi la page d’information « Carton ondulé ».
 

Cartonnage

Matériau plat, principalement constitué de fibres végétales, formé par l’assèchement d’une pâte de matières fibreuses sur une toile. Le carton a un poids par rapport à la surface supérieur à 225 g/m².
 

Cliché

Les clichés sont des formes d’impression flexibles pour l’impression flexographique. De nos jours, ils se composent souvent de photopolymères. Voir aussi la page d’information « Impression flexographique ».
 

Climat normalisé

Le climat normalisé désigne une plage définie, dont la température et l’humidité relative sont contrôlées, et qui est prescrite pour l’essai de matériaux afin de rendre ces essais comparables. La norme DIN EN ISO 20187 définit un climat normalisé de 23 °C (± 1 °C) avec une humidité relative de 50 % (± 2 %) pour le contrôle des papiers et des cartons ondulés. 
 

CMYK (CMJN)

CMYK est un procédé d’impression à la logique soustractive qui constitue les fondements techniques de l’impression en quadrichromie. À partir des couleurs Cyan, Magenta, Yellow (jaune) et Key (noir), on crée toutes les autres couleurs. 
 

Code de conduite

Ensemble des règles de conduite se rapportant aux valeurs éthiques, aux réglementations et à d’autres aspects de la responsabilité de l’entreprise. Le code de conduite représente une sorte d’auto-obligation. Le respect d’un code de conduite peut être contrôlé par des audits et les cas de manquement peuvent conduire à des mesures correctives mais également des sanctions. Codes de conduite connus : BSCI Code of Conduct, UN Global Compact. Il existe deux types de code de conduite chez THIMM. Un pour les collaborateurs et un pour les fournisseurs et les partenaires commerciaux. Voir également la page d’information « Code de conduite ».
 

Code EAN

Il s’agit de la référence européenne d’un article se composant de 13 chiffres. Il sert à simplifier les processus logistiques, ainsi qu’à améliorer l’automatisation et la sécurité. Il est lisible par machine et codé (pays de fabrication, fabricant et produit). Voir également le terme: GTIN.
 

Code FEFCO/ESBO

Le code FEFCO/ESBO est un répertoire standard technique et logique pour l’industrie des boîtes et ses partenaires. Il concerne notamment les emballages de stockage et de transport en carton compact et ondulé. Grâce à l’utilisation de symboles simples valables à l’échelle internationale, au lieu de définitions compliquées, le code FEFCO/ESBO peut être utilisé dans toutes les langues. En outre, de nombreuses formes connues et courantes de boîtes y sont répertoriées et représentées en coupes transversales ou découpes. 
 

Code QR

Un code QR est un code individuel bidimensionnel composé de points d’image blancs et noirs. QR signifie « quick response » (littéralement « réponse rapide » en français), ce qui fait référence à la fonctionnalité du code. Celui-ci peut être scanné à l’aide d’un scanner QR et guide ainsi l’utilisateur directement vers l’URL souhaitée. Les codes QR sont souvent utilisés à des fins marketing et imprimés sur des produits. Ils peuvent notamment être associés à des adresses Internet, des numéros de téléphone, des SMS ou du texte libre.
 

Code-barres

C’est un support de données optique pour l’identification d’objets. Les données ne peuvent être décodées que par des lecteurs optiques. Les codes-barres se composent de traits parallèles de largeurs différentes. Ils permettent de gérer les flux de marchandises, d’automatiser le stockage, d’optimiser les processus au sein de l’entreprise, de suivre les marchandises ou les envois et de vérifier les pièces d’identité et les tickets.  
 

Colis

Conformément à la norme DIN 55404, un colis est une unité d’expédition ou de transport regroupée en une seule pièce, par exemple une palette, une caisse, un conteneur à roulettes ou un box grillagé, etc. 
 

ComBa® Liner

Le papier ComBa® Liner est revêtu d’un enduit à base d’eau selon un procédé d’impression spécial. On obtient ainsi une barrière qui réduit la perméabilité à l’eau et résiste à la vapeur d’eau. De plus, le papier enduit se caractérise par une faible perméabilité à la graisse, de sorte qu’aucune huile ne traverse la barrière pendant un certain temps. Voir aussi la page d’information « Emballages alimentaires ».
 

Computer to Plate (CTP)

Computer to Plate est un terme générique pour de nombreux procédés d’imagerie différents de plaques d’impression Offset. Les procédés se différencient en ce qui concerne le type de flasheurs (à plat, à tambour externe ou interne), les sources lumineuses utilisées (violette et laser thermique, sources de lumière UV), le revêtement des plaques et le développement de la plaque avec l’image.
 

Conception assistée par ordinateur (CAO)

La conception assistée par ordinateur ou Computer Aided Design (CAD) est un logiciel qui permet de concevoir numériquement des emballages et autres objets en 2D et 3D.
 

Conditionnement 

Conformément à la norme DIN 55405, le conditionnement se compose d’un matériau d’emballage, il sert à envelopper la marchandise à emballer. Selon son type, le conditionnement peut être composé de plusieurs pièces ou éléments d’emballage, comme une boîte ou un sachet.
 

Conteneur à chargement

La norme DIN 30781 stipule qu’un conteneur à chargement est un moyen porteur de regrouper des marchandises dans un seul conditionnement. Les conteneurs à chargement, tels que les palettes, les box grillagés ou les conteneurs, facilitent le stockage, le transbordement et le transport des marchandises. 
 

Contrecoller

Réunir des structures planes préfabriquées à l’aide d’une machine à contrecoller ou de par le comportement thermoplastique de l’élément traité. Objectif: améliorer l’aptitude au façonnage et l’usinabilité de la matière, combiner des matières premières pour exploiter leurs avantages respectifs et compenser leurs désavantages.
 

Couleurs spéciales

Les couleurs spéciales sont des encres d’impression particulières qui ne sont pas fabriquées à partir des quatre encres standard (CMJN) et qui représentent ainsi des encres supplémentaires individuelles lors de l’impression. Elles servent avant tout à des fins marketing. HKS et Pantone sont les fabricants les plus connus de couleurs spéciales dans le secteur de l’emballage. 
 

Couverture intérieure

Papier à l’intérieur du carton ondulé. Voir aussi la page d’information « Carton ondulé ».

D

Découpe laser

C’est un procédé de coupe qui chauffe ponctuellement des matériaux à l’aide d’un rayon laser de manière à ce qu’ils soient « découpés » soigneusement à cet endroit précis. La découpe laser peut usiner pratiquement tout type de support. La découpe laser étant un outil de traitement numérique, il n’est pas nécessaire de créer au préalable des formes de découpe, de sorte que la réalisation de la découpe peut être personnalisée.
 

Découpe rotative

Avec la découpe rotative, les feuilles de carton ondulé passent sans s’arrêter sous un cylindre rotatif. Des outils de découpe montés sur un tambour en bois semi-circulaire sont installés sur le cylindre.
Ce procédé est bien plus productif que la découpe à plat mais ne convient pas à toutes les découpes. Les deux procédés de découpe se distinguent par conséquent pour l’essentiel par les mouvements de découpe et les outils nécessaires pour les faire.
 

Découpe/pièce de carton ondulé

Les découpes sont des feuilles de carton ondulé/papier qui ne sont pas transformées. Les découpes sont souvent utilisées comme couches intercalaires pour sécuriser les palettes, comme solutions de rembourrage, pour couvrir les palettes lors du transport ou du stockage ou comme protection visuelle ou anti-poussière pour les box grillagés ou autres conteneurs réutilisables. Voir aussi la page d’information « Découpes de carton ondulé »
 

Découper

Au cours de la découpe, on se sert d’une matrice de découpe conçue à cet effet pour découper une forme donnée à partir de l’imprimé. Ce procédé permet par exemple de conférer une forme bien précise à des emballages ou à des présentoirs.
 

Dimension intérieure

Dimensions intérieures d’un conditionnement. Les dimensions extérieures s’obtiennent en ajoutant l’épaisseur du matériau.
 

Double cannelure

Carton ondulé à deux cannelures, fabriqué en combinant des profils de cannelures identiques ou différents. Par ex.: cannelure EB ou cannelure BC. Voir aussi la page d’information « Impression numérique »
 

Durée d’exécution

Il s’agit du temps qui s’écoule entre le début de la première étape de travail et la fin de la dernière étape de travail durant une production. Ainsi, la durée d’exécution d’une commande peut être calculée en additionnant les temps de traitement, d’attente et d’expédition à toutes les étapes de production.

E

Échange électronique de données (EDI)

L’EDI (Electronic Data Interchange) est la transmission de données structurées d’un système ERP (Enterprise Resource Planning) à un autre au moyen de normes déterminées de messagerie électronique tout en minimisant l’intervention manuelle.


Écolabels

Les labels écologiques sont des symboles ou des étiquettes apposés sur des marchandises pour indiquer et souligner la durabilité d’un emballage. Pour pouvoir utiliser des labels écologiques spéciaux, comme le logo FSC ou le label écologique RESY, l’emballage doit remplir certains critères au préalable. Voir aussi la page d’information « Écolabel ».
 

Économie circulaire

L’économie circulaire (en anglais : « circular economy ») est un modèle en boucle dans lequel les matières premières sont réutilisées, réparées, remises en état et/ou recyclées aussi souvent que possible. De cette manière, le cycle de vie est prolongé afin d’éviter le gaspillage de matières premières précieuses. Citons comme exemple d’économie circulaire le cycle de recyclage du papier et du carton ondulé. Contraire: modèle économique linéaire/économie du jetable. 
 

EcoVadis

EcoVadis est une plateforme en ligne offrant une évaluation de durabilité à l’échelle mondiale. Les notations couvrent un large éventail de systèmes de gestion non financiers, y compris l’impact environnemental, les droits du travail et de l’homme, l’éthique et l’approvisionnement durable. Chaque entreprise est évaluée sur la base de thèmes pertinents en fonction de sa taille, de son site et de son secteur d’activité. L’objectif d’EcoVadis est d’évaluer et de comparer la qualité des systèmes de gestion de la CR des entreprises.
 

Efficient Consumer Response (ECR)

Efficient Consumer Response (ECR) est une initiative qui regroupe les fournisseurs en amont, les fabricants, les grossistes et les détaillants. Son but est d’améliorer la chaîne logistique par des efforts communs et ainsi d’offrir aux consommateurs une qualité, un service et une diversité de produits optimaux aux meilleurs coûts.
 

Emballage

Les emballages sont des produits fabriqués à partir toutes sortes de matériaux destinés à accueillir, protéger, manipuler, livrer ou présenter des marchandises, pouvant aller de la matière première au produit transformé. Ils sont transmis par le fabricant au distributeur ou à l’utilisateur final (§3 al. 1 de la loi allemande sur les emballages VerpackG).


Emballage d’expédition/emballage e-commerce

Les emballages d’expédition sont des emballages de vente qui ne sont garnis que chez le dernier distributeur pour permettre ou aider à l’expédition de marchandises au consommateur final (selon la loi allemande VerpackG §3 al.1 point. 1 a).


Emballage de service

Les emballages de service sont des emballages de vente qui ne sont garnis que chez le dernier distributeur pour permettre ou aider à la remise de marchandises au consommateur final (selon la loi allemande VerpackG §3 al.1 point. 1 b), par exemple du film dans la boucherie).
 

Emballage de transport

Ces emballages facilitent le transport de marchandises de manière à éviter tout contact direct avec celles-ci et tout endommagement durant le transport. Généralement, ils ne sont pas destinés à être transmis au consommateur final (§ 3 al. 1 n° 3 de la loi allemande sur l’emballage VerpackG).
 

Emballage de vente

Ce sont des emballages reçus par le consommateur final ou encore des emballages du commerce, de la gastronomie et d’autres prestataires de services qui permettent et aident à la remise de marchandises au consommateur final. Un emballage de vente est souvent un suremballage.
 

Emballage modulaire

Il s’agit d’un système de dimensions d’emballage dérivé des dimensions modulaires (selon ISO 3637), par exemple, des emballages permettant de former le module de base ISO (600 x 400 mm) sur la base de l’euro-palette.
 

Emballage neutre en carbone

Un emballage est considéré comme neutre en carbone lorsque les émissions de CO2e produites au cours de son cycle de vie sont calculées et compensées en soutenant des projets de protection du climat. Voir également la page d’information « Emballages neutres en carbone ».
 

Emballage prêt-à-vendre (PAV)

Les emballages prêts à vendre sont des emballages groupés adaptés au commerce et à la mise en rayons qui tiennent compte des exigences essentielles sur le point de vente. Les PAV s’ouvrent généralement facilement et sans outils. Ils offrent une grande capacité d’affichage en rayon (« shelf impact » ou impact en linéaire) et sont faciles à éliminer une fois les produits vendus. Voir aussi Emballages prêts vendre.
 

Emballage primaire 

Selon la norme DIN 55404, un emballage primaire est en contact direct avec le contenu. Il doit donc correspondre aux exigences légales liées aux denrées alimentaires ou aux produits pharmaceutiques, le cas échéant. Il constitue la première barrière garantissant la protection et la qualité des biens emballés.
 

Emballage secondair

Selon la norme DIN 55404, l’emballage secondaire est un suremballage ou un sur-conditionnement contenant un certain nombre d’unités dans le conditionnement commercial. Il recouvre le ou les emballages primaires et il est remis au consommateur final sur le point de vente ou sert à garnir les rayons en magasin. Le produit peut être retiré de cet emballage sans que cela ait une influence sur ses propriétés.
 

Emballage tertiaire

Conformément à la norme DIN 55404, l’emballage tertiaire sert de protection contre les dommages dus au transport. Ces emballages correspondent souvent aux dimensions des camions ou containers pour permettre un remplissage optimal. Les emballages tertiaires sont composés de différents matériaux comme le carton ondulé, le bois ou les mousses plastiques, qui protègent la marchandise emballée contre les coups et les influences extérieures.
 

Empreinte carbone d’entreprise

Le bilan carbone permet de quantifier les émissions de gaz à effet de serre d’une entreprise. Pour ce faire, toutes les émissions directes et indirectes d’une entreprise sont prises en compte : la production, la gestion des installations (électricité, eau...), le transport et les déplacements professionnels. L’empreinte carbone d’entreprise sert à identifier des possibilités ou des domaines d’amélioration afin que l’entreprise soit plus respectueuse du climat. 
 

Empreinte carbone de produit

L’empreinte carbone de produit identifie, analyse et quantifie les émissions de gaz à effet de serre d’un produit (par exemple, d’un emballage) en prenant en compte tous les effets pertinents sur le climat, de l’extraction des matières premières au recyclage/à l’élimination. On mesure tous les gaz ayant un impact sur le climat (méthane, protoxyde d’azote, hydrocarbures fluorés, hexafluorure de soufre) qui sont exprimés en équivalents CO2
 

Encolleuse 

L’encolleuse est une machine permettant de fabriquer des boîtes à plat en collant des découpes de boîtes dans un deuxième processus de transformation.
 

Équivalents CO₂ (CO₂e)

L’équivalent Co2 est une mesure comparative qui indique dans quelle mesure un gaz contribue au réchauffement de l’atmosphère terrestre pendant une période donnée par rapport à la même quantité de dioxyde de carbone (CO2). Le calcul du CO2e peut prendre en compte la chaîne de processus complète d’un produit, de sorte que le CO2e peut être calculé avec précision et les gaspillages mis en évidence.
 

Essai de perforation à l’aide d’un mouton-pendule (DIN 53142-1)

L’essai de perforation à l’aide d’un mouton-pendule est une procédure d’essai qui contrôle la résistance à la perforation d’un emballage à l’aide d’un pendule. Voir d’autres essais et tests: page d’information « Contrôle de l’emballage »
 

European Carton Makers Associations Code (code ECMA) (DIN EN14054)

Le code ECMA est un répertoire standard technique et logique pour l’industrie des boîtes pliantes et ses partenaires. Il est privilégié pour les emballages primaires en carton. De nombreuses formes connues et courantes de boîtes pliantes sont répertoriées et représentées en coupe ainsi qu’en 3D dans le code ECMA.
 

Exploitation du volume/densité d’emballage

Il existe trois types d’exploitation du volume: 

1. Le rapport entre le produit emballé et l’emballage, 
2. Le rapport entre l’emballage et l’unité de chargement et 
3. Le rapport entre l’unité de chargement et l’espace de chargement. 

Plus l’exploitation du volume est optimisée, mieux c’est car, il y à moins d’espace vide dans le stock ou le moyen de transport. Voir aussi la page d’information « Optimisation des emballages ».

F

Fibre cellulosique de récupération

La fibre cellulosique de récupération se composé de fibres recyclées avec une certaine proportion d’additifs (par ex. de l’amidon).
 

Film bulle

Le film bulle ou papier bulle se compose essentiellement de deux films en polyéthylène collés l’un à l’autre dans lesquels de petites bulles d’air ont été enfermées. Il sert de matériau de calage pour protéger les marchandises ou d’isolant. 
 

Film étirable

Les films étirables sont des films fins qui, en raison de leur grande élasticité, conviennent à de nombreuses applications d’emballage. Ainsi, les rouleaux de film étirable en PE permettent également d’emballer des marchandises encombrantes ainsi que des palettes entières. 
 

Flat-Crush-Test (FCT)/résistance à la compression à plat (DIN EN ISO 3035)

Le FCT est une méthode de vérification qui détermine la résistance à la compression à plat [kPa] du carton ondulé simple cannelure. Voir d’autres essais et tests Page d’information « Contrôle de l’emballage ».
 

Flexo: HighQualityPostPrint (HQPP)

L’impression HighQualityPostPrint (HQPP) est une impression Flexo directe avec un niveau de qualité très élevé et une finition à un coût peu élevé pour de faibles tirages.
 

Flexo: Postprint

Le post-print (impression à transfert direct en carton ondulé) est une forme d’impression flexographique, dans laquelle l’impression se fait directement sur le carton ondulé. Convient pour les images imprimées simples sans exigences de qualité élevées.
 

foodWave®

THIMM foodWave® est un type de cannelure composé à 100 % fibres vierges pour le contact direct avec les denrées alimentaires. Voir aussi la page d’information « Contact direct avec les denrées alimentaires ».
 

foodWave® heatproof

THIMM foodWave® | heatproof est un carton ondulé qui convient pour être utilisé en contact direct avec les denrées alimentaires et au four traditionnel ou au four à micro-ondes. Il est sans silicone et se recycle de manière classique avec le papier. Voir aussi la page d’information « Contact direct avec les denrées alimentaires ».
 

Forest Stewardship Council® (FSC®)

FSC®  est le système de certification « Forest Stewardship Council® ». Ce sigle désigne les produits en papier et bois provenant d’une foresterie responsable. Voir aussi la page d’information « Écolabel ».

G

Global Trade Item Number (GTIN / EAN 13)

Le code d’article international GTIN (en anglais: « Global Trade Item Number », anciennement EAN), permet de différencier sans équivoque tout produit ou variante de produit dans le monde entier. Le code GTIN est constitué de 13 caractères (identification du pays, numéro d’entreprise, numéro d’article, numéro de contrôle) qui permettent une lecture électronique des informations relatives au produit telles que la désignation, le poids, la taille du conditionnement ou le groupe de marchandises grâce à des traits parallèles clairs et sombres et de les consulter dans une base de données. Le code GTIN est utilisé partout où une identification du produit est nécessaire (tout le cycle de vie du produit: stock, production, transport, point de vente). Voir également le terme: EAN.
 

Grammage

Le grammage désigne un poids par rapport à la surface [g/m²]. Plus précisément, il s’agit d’une unité de mesure pour le papier, le carton compact et le carton, qui détermine la masse par unité de surface (m²).

I

Identification par radiofréquence (RFID)

Technologie permettant d’identifier les objets sans les toucher. Des données sont envoyées par un transpondeur RFID par ondes radio à un récepteur qui les analyse ensuite. La technologie RFID constitue un complément intéressant au code-barres et peut être utilisée tout le long de la chaîne d’approvisionnement.
 

Impression flexographique

L’impression Flexo est un procédé d’impression directe haute pression utilisant des plaques d’impression flexibles composées de photopolymère ou de caoutchouc et des encres à basse viscosité. En tant que procédé d’impression haute pression, les zones en relief sont la forme à imprimer et porteuses de l’image. Voir aussi la page d’information « Impression flexographique ».
 

Impression numérique

L’impression numérique est un processus d’impression sans contact. Cela signifie qu’aucun support d’impression/aucune forme imprimante séparés ne sont nécessaires. Le motif d’impression est transféré directement depuis l’ordinateur à l’imprimante. Par rapport aux autres processus, par exemple l’impression offset ou l’impression flexographique, le gain de temps est conséquent, car il n’y a aucune machine à préparer. Voir aussi la page d’information « Impression numérique ».


Impression offset

L’impression offset est un procédé d’impression indirecte à plat dans lequel les zones à imprimer et à ne pas imprimer se trouvent presque sur un seul et même plan. La séparation des zones à imprimer et à ne pas imprimer se fait grâce au principe physique de la répulsion eau/graisse. Des encres d’impression à haute viscosité sont utilisées. Elles sont reportées sur le support d’impression à l’aide d’un cylindre d’impression et d’un cylindre de blanchet.
En impression Offset (jusqu’à 100 lignes/cm), plus de lignes/cm peuvent être imprimées sur le support d’impression qu’en impression Flexo (18 à 54 lignes/cm). Plus le nombre de lignes est élevé, plus l’image imprimée est claire quand on l’observe de près. Les domaines d’utilisation typiques de l’impression Offset sont les cartons de présentation, les prospectus, les affiches ou les présentoirs. 
 

Impression sur papier en feuilles

Lors de l’impression de feuilles, il n’y a pas de bobine de papier à imprimer, mais des feuilles de carton ondulé ou de papier prédécoupées.
 

Impression sur rotative

Au cours de l’impression sur rotative, le support d’impression (par ex. le film/papier) est déroulé de la bobine et imprimé en continu. Pour les tirages importants, l’impression sur rotative est généralement plus efficace que l’impression de feuilles (par exemple pour l’impression de journaux). Le support d’impression n’est donc découpé à son format final qu’après l’impression.
 

Inhibiteur de corrosion volatil (ICR): papiers

Ce sont des papiers revêtus ou imprégnés d’ICR (inhibiteur de corrosion volatil). L’ajout de la substance active ICR, qui se dépose sur la surface de la marchandise emballée métallique, offre une protection contre l’eau et/ou l’oxygène.

K

Kraftliner

Papier de couverture composé d’une pâte au sulfate de conifères, le taux des fibres recyclées est au max. de 20 %. Grâce à sa proportion élevée en fibres longues, le kraftliner possède la plus grande résistance de tous les papiers de cartons ondulés. Le kraftliner est résistant à l’humidité et privilégié pour les emballages de transport. Voir aussi la page d’information « Carton ondulé ».

L

Ligne d’arrachage

C’est une ligne perforée/une prédécoupe permettant l’ouverture facile de l’emballage sans aucun outil. L’ouverture est facilitée par la présence de petites perforations sur une ligne à déchirer/d’arrachage.
 

Loi allemande relative aux emballages

La loi sur les emballages constitue le fondement juridique d’une économie circulaire aboutie en matière d’emballages durables. Elle est entrée en vigueur le 01/01/2019, venant ainsi remplacer l’ordonnance sur les emballages qui s’appliquait comme cadre juridique contraignant jusqu’alors. Entre-temps, la loi allemande sur les emballages « VerpackG » a été partiellement complétée et remaniée (dernièrement à la mi 2021). De plus, à partir de juillet 2022, les distributeurs finaux d’emballages de service seront soumis à des obligations d’enregistrement.

M

Machine en ligne (ligne de boîtes pliantes)

La machine en ligne est une machine de transformation dans laquelle le carton ondulé/papier est imprimé, découpé, collé et plié. Fréquemment utilisée pour fabriquer des caisses à rabats.
 

Marchandise dangereuse

Marchandises (matériaux/matériel) représentant un danger particulier pour les hommes, animaux et/ou l’environnement. Les emballages des marchandises dangereuses doivent avoir un modèle autorisé et sont soumis à des exigences de qualité spéciales lors de la production. Voir également la page d’information « Chimie & matières dangereuses ».
 

Marchandise emballée

Selon la norme DIN 55405, la marchandise emballée est l’objet qu’il convient d’emballer.
 

Matériau d’emballage

La norme DIN 55404 le définit comme un matériau à partir duquel sont fabriquésdes accessoires d’emballage et des conditionnements, par exemple du carton, du papier ou du plastique.
 

Matériel d’emballage   

La norme DIN 55405 désigne l’association du calage et de l’emballage comme matériel d’emballage.
 

Matière plastique

La matière plastique (« plastique » dans le langage courant) est un matériau qui se compose de polymères (semi)synthétiques  avec des groupes organiques. En raison de différentes propriétés (malléabilité, dureté, élasticité, résistance à la rupture, résistance à la température, aux déformations par chaleur et résistance chimique), les matières plastiques sont utilisées comme matériaux d’emballage, fonds, composants de cosmétiques, isolants thermiques et bien plus encore. 

O

Onduleuse

Le carton ondulé est fabriqué dans une onduleuse. Dans l’onduleuse, de grandes bobines de papier (imprimées ou non imprimées) sont serrées, chauffées et humidifiées avec de la vapeur d’eau. Sous à la pression et à la chaleur, le papier passe ensuite entre deux canneleurs. La cannelure est « repassée » dans le papier. Voir aussi la page d’information « Carton ondulé ».
 

Organisation internationale de normalisation (ISO)

ISO est l’acronyme d’« International Organization for Standardization ». Cette organisation regroupe des instituts de normalisation de plus de 150 pays. Il s’agit d’une association de droit suisse (art. 60 CC). Les normes ISO qu’elle définit constituent un système d’assurance qualité des biens et des services. L’UE a adopté les normes des règles ISO dans les normes européennes EN 29000-29004. En revanche, les normes DIN (Deutschen Institut für Normung) reposent certes sur des fondements similaires, mais elles s’appliquent exclusivement en Allemagne. Voir aussi la page d’information « Management de la qualité ».

P

Palette

Les palettes sont des constructions plates en bois, en plastique ou en métal, sur lesquelles les marchandises peuvent être placées par couches et donc regroupées. Cela facilite le levage et le transport des marchandises regroupées à l’aide de chariots de manutention (par ex. des chariots élévateurs à fourche). Les plus courantes sont les euro-palettes (1 200 x 800 mm), les palettes américaines (1 200 x 1 000 mm) ainsi que les demi-palette ou palettes Düsseldorf (800 x 600 mm). 
 

Papier d’herbe/carton ondulé d’herbe

Le papier d’herbe est un produit à base de cellulose composé d’environ 30 % de granulés d’herbe et 70 % de bois ou de vieux papiers. Plusieurs fois par an, l’herbe utilisée est récoltée sur des surfaces de compensation non exploitées pour l’agriculture, qui sont encadrées par la loi. Le papier d’herbe est recyclable et compostable. Voir aussi la page d’information « Carton ondulé d’herbe ».
 

Papier de rebut

Le papier de rebut désigne le papier qui a été endommagé lors du traitement en raison du réglage de la machine, d’une mauvaise impression (maculature) ou d’une mauvaise découpe et qui ne peut donc plus être utilisé. 
 

Papier de soie

Papier recyclé gris doux pouvant être utilisé pour le calage d’objets à la surface sensible. 
 

Papiers spéciaux   

Les papiers spéciaux sont des types de papiers aux propriétés spéciales en termes de résistance à la déchirure, à la graisse, à l’humidité et à la chaleur. Exemples de papiers spéciaux: THIMM Starliner®, THIMM Multiflute®, foodWave®, Impress, GlossGD2, papier d’herbe et papiers polyéthylène.
 

Pâte mi-chimique

La pâte mi-chimique est obtenue par un procédé chimique (env. 65 %) avec un pourcentage de fibres recyclées (35 % maximum). Elle est plus résistante à l’humidité que les fibres cellulosiques de récupération; elle est plus rigide et donc plus onéreuse que les fibres cellulosiques de récupération.
 

Perforation

Une perforation est une ligne de coupe régulièrement interrompue. Elle sert à faciliter le pliage ou l’ouverture (ligne d’arrachage).
 

Perméabilité à l’air

La perméabilité à l’air est une caractéristique du matériau qu’est le papier et qui décrit la quantité d’air qui traverse la surface du papier. C’est un indicatif important pour le comportement des emballages sur les machines à emballer travaillant sous vide.
 

Plan en coupe 

Le plan en coupe (plan d’outil) sert de modèle pour la fabrication de l’outil de découpage et la conception de l’image à imprimer. Le plan en coupe fait partie de la documentation contractuelle et est utilisé pour l’assurance qualité.
 

Plateau prêt à vendre/emballage groupé

Les plateaux sont des emballages en carton (ondulé) qui présentent une ouverture sur le dessus et qui, par conséquent, conviennent parfaitement aux boîtes de conserve, bouteilles et bocaux dans les rayons des grandes surfaces.


Plotter

Les plotters (traceurs) sont des dispositifs capables de produire en couleur des graphiques fonctionnels et vectoriels numériques ainsi que des dessins techniques sur différents matériaux. Certains plotters sont également des découpeurs. Les découpeurs utilisent des lames au lieu de pointes pour couper avec précision des matériaux à partir de graphiques (vectoriels) sans endommager le papier support sous-jacent. Les plotters de découpe sont utilisés soit pour la découpe d’échantillons d’emballages, soit pour découper des contours précis dans un matériau (par ex. des autocollants). La découpe s’effectue à l’aide d’une lame, d’air comprimé ou d’un rayon laser. 
 

Point de vente, POS (point of sale)/point d’achat, POP (point of purchase)

Le POS (point of sale) ou point de vente désigne notamment le lieu de vente d’un produit ou d’une marchandise par un vendeur (par exemple une grande surface). Le POP (point of purchase) ou point d’achat décrit le même lieu, mais du point de vue de l’acheteur. Par conséquent, les deux désignations sont souvent utilisées comme synonymes.


Postprint (post-impression)

Avec le postprint, le produit fini qu’est le carton ondulé est imprimé directement. Cela peut créer un « effet de cannelure » provoqué par les cannelures du carton à l’impression. Voir également le terme: Flexo Postprint, post-impression flexographique.
 

Pré-impression flexographique

En pré-print (préimpression de carton ondulé), on commence par imprimer la couverture du carton ondulé. Le pelliculage sur la cannelure à bande intérieure intervient dans un deuxième temps. On parle de préimpression sur rotative. Voir aussi la page d’information « Impression flexographique ».


Préparation des commandes

Il s’agit du processus de préparation des marchandises en fonction de (petites) commandes données à partir d’une gamme complète de produits. On peut faire la distinction entre deux types de préparation de commandes: la méthode « goods-to-person » (produit vers l’homme) où la marchandise est amenée à l’opérateur par un système de convoyage et la méthode « person to goods » (personne vers le produit) où l’opérateur récupère la marchandise sur le lieu d’entreposage. 
 

Preprint (préimpression)

Avec le Préprint (la préimpression), la feuille de couverture du carton ondulé est d’abord préimprimée avant d’être contrecollée sur le carton ondulé. Voir également le terme: Flexo Preprint, pré-impression flexographique.
 

Presse de découpe à plat

Dans la presse de découpage à plat (Autoplatine), les feuilles de carton ondulé sont bloquées et découpées par un outil de découpe à plat dans un mouvement de levage. Cela permet des découpes très précises. La différence avec la découpe rotative réside dans les mouvements de découpe et les outils nécessaires pour les faire.
 

Proof (épreuve)

Un proof est une épreuve d’impression qui s’approche autant que possible du procédé d’impression choisi. Le proof sert d’étalon pour déterminer les couleurs et est généralement à l’échelle 1:1.
 

Publication assistée par ordinateur (PAO)

La publication assistée par ordinateur (en anglais « Desktop Publishing, DTP ») désigne les mises en page assistées par ordinateur de documents de qualité supérieure, composées de textes et d’images, qui sont ensuite traitées en vue de leur publication (par exemple dans des magazines, livres, etc.). On utilise généralement des logiciels (graphiques) professionnels à cet effet.

R

Rainage

L’écrasement d’un renfoncement linéaire étroit dans du papier, du carton et d’autres matériaux. Le processus de pression sert à comprimer le papier à cet endroit, ce qui empêche la rupture ou l’éclatement du matériau en cours de transformation lors du pliage, du repliage, de l’ouverture, etc.
 

Recyclage

Le recyclage désigne la valorisation de déchets de production et de consommation. Il est donc essentiel que ces déchets soient réintégrés dans le cycle économique pour servir à la fabrication de nouveaux produits. L’objectif du recyclage est, entre autres, de réduire l’utilisation de matières premières neuves ainsi que la quantité de déchets.


Résistance à l’éclatement (BWS/BST) (DIN EN ISO 2758/2759)

La résistance à l’éclatement décrit la résistance qu’un échantillon de papier doit pouvoir subir avant d’éclater lorsqu’il est exposé à une pression [kPa] uniformément croissante d’un côté. La résistance à l’éclatement peut être moindre en présence d’une plus grande proportion de papier usé et/ou de dommages mécaniques. Voir aussi la page d’information « Contrôle de l’emballage ».
 

Résistance à la compression de bandes de carton (SCT) (DIN 54518)

Le SCT au niveau de la feuille est la force de compression de rupture maximale par rapport à la taille de l’échantillon à laquelle résiste un échantillon face à une compression donnée. Voir d’autres essais et tests page d’information « Contrôle de l’emballage ».
 

Retail Ready Packaging (RRP)

Emballage adapté à la vente en rayon tenant compte des principales exigences tout le long de la chaîne de création de valeur relevant de l’emballage depuis le stockage jusqu’au POS, puis de son élimination ou recyclage.
 

Revêtements

Lors de la pose du revêtement, des particules d’une matière sans forme sont appliquées sur une structure plane, pour obtenir un papier surfacé. Il s’agit d’une finition de surface dont le but est d’améliorer le traitement et le façonnage du matériau ainsi que de combiner des matériaux de base. Il est question d’exploiter les avantages de chaque matériau et de compenser leurs inconvénients. 

S

Sedex

La plateforme en ligne Sedex (Supplier Ethical Data Exchange) reconnue dans le monde entier offre à ses membres la possibilité de présenter de manière détaillée et transparente, à leurs clients et partenaires, des informations sur les processus sociaux et éthiques. Son audit permet d’évaluer et de vérifier l’engagement des entreprises en matière de développement durable. Voir aussi la page d’information « Évaluations de durabilité ».
 

Stocks gérés par les fournisseurs (Supplier Management Inventory, « SMI »)

Dans les stocks gérés par les fournisseurs, le fournisseur assume la responsabilité des stocks du client. Pour le permettre, le fournisseur obtient l’accès aux données des quantités en stocks et demandes de produits du client. 


Supply Chain (chaîne logistique)

Toutes les activités nécessaires pour satisfaire la demande d’un produit ou d’une prestation, en partant de la demande en matières premières ou de données jusqu’à la livraison du produit fini au consommateur final.
 

Suremballage

Voir Emballage secondaire.

T

Taux de remplissage

C’est le rapport entre la surface utilisée par rapport à la surface existante. Plus le taux de remplissage est élevé, plus la surface de stockage/palette est exploitée et moins il y a de place gaspillée. 
 

Test de chute / test de choc vertical

Le test de chute simule la réaction d’un emballage en chute libre au niveau des angles, des arêtes et des surfaces. Pour réaliser ce test, l’emballage est rempli avec les produits prévus avant d’être lâché depuis une hauteur définie. Cela permet de simuler les conditions réalistes subies pendant l’expédition.

Au-delà du test de choc vertical, il est aussi possible de réaliser un test horizontal pour simuler par exemple les actions de freinage et de transbordement. Voir d’autres essais et tests Page d’information « Contrôle de l’emballage ».
 

Testliner (TL)

Papier de couverture à 100 % en fibres recyclées avec des résistances définies. Généralement travaillé en multi-couches, disponible en contrecollé et non contrecollé. Comparé au kraftliner, il est globalement plus sensible à l’humidité et a une pression d’éclatement plus faible. En Allemagne, on distingue trois groupes de testliners: T1, T2 et T3.
 

ThimmColor®

ThimmColor® est le nom de marque des emballages préimprimés haut de gamme de THIMM THE HIGHPACK GROUP. Les produits ThimmColor® sont imprimés avec nos processus de Flexo-Preprint brevetés. Voir aussi la page d’information « Impression d’emballages ».
 

Tolérance de quantité

Tolérances dans la quantité commandée en grande partie influencées par des facteurs techniques et de production. Sauf accord contraire, les quantités livrées en plus ou en moins par rapport à la quantité commandée doivent rester dans les limites de tolérance définies.
 

Trame

Une trame est la disposition régulière de points dans un quadrillage. La finesse d’une trame (taille des points de trame et espacement des points les uns par rapport aux autres) est appelée linéature (une trame de 80 a donc 80 points de trame par cm).
 

Transbordement (logistique)

Outre le stockage et le transport, le transbordement est l’un des trois principaux processus de la logistique. Il se rapporte au processus par lequel la marchandise passe d’un mode de transport au suivant pendant l’expédition (par ex. du camion au bateau). Il peut y avoir plusieurs transbordements au cours de la chaîne de transport. Il est souvent associé à des coûts supplémentaires pour l’entreprise en raison du temps et de la logistique requis, de sorte qu’il doit y avoir un minimum de transbordements. Le transbordement peut être manuel, mécanique ou automatique. 
 

Transporteur Radio Frequency Identification

Le transporteur RFID est un émetteur radio qui reçoit des signaux d’un dispositif de lecture et les renvoie. Ce type de transpondeur contient au moins un code produit univoque, mais souvent aussi des informations supplémentaires. Il existe différents modèles de transpondeurs, par ex. sous forme d’étiquettes ou cartes en plastique.
 

Types de cannelure

Les dimensions du carton ondulé se distinguent en fonction des types de cannelures. Voir aussi la page d’information « Carton ondulé ».

V

Vendor-managed Inventory (VMI)

Le fournisseur assume la responsabilité des quantités en stock du client. Pour le permettre, le fournisseur obtient l’accès aux données des quantités en stocks et demandes de produits du client.


Vernis antidérapant

Revêtement sur le papier/carton ondulé ayant pour but d’augmenter le frottement d’adhésion et de glissement de l’emballage.


Vernis d’impression

Couche transparente de vernis appliquée dans la machine à imprimer. Le vernis d’impression améliore les propriétés de la surface telles que la résistance à l’abrasion et la brillance.


Vernis UV

C’est un vernis sélectif, également appelé vernis 3D, qui est une finition sur papier dans laquelle le vernis n’est appliqué que sur une partie du support d’impression. Cela permet de créer des touches ponctuelles ainsi que différents effets tels que du relief, des structures et des effets brillants/mats.

W

Wrap-Around

Les emballages wrap-around (qui signifie en anglais « envelopper ») font partie des emballages remplis et fermés à l’aide de machines automatiques. La particularité de ces emballages automatiques réside dans le fait que les trois opérations de travail décrites peuvent être traitées en une seule exécution c’est-à-dire peuvent être gérées par une seule machine. Dans la pratique, la découpe de l’emballage Wrap-Around forme un « U » dans lequel les produits sont posés latéralement. L’emballage est ensuite fermé par de la colle à chaud. La contre-pression créée par le remplissage des produits assure un bon collage.

Chargement en cours...